La composition des ethnographies de la science

Jennifer Cuffe

Résumé

Aujourd’hui, les anthropologues ne sont plus les seuls à écrire des ethnographies. En effet, des sociologues ont, par exemple, écrit plusieurs « ethnographies de laboratoire ». Dans une sous-discipline multidisciplinaire telle que l’anthropologie de la science, la structure de l’ethnographie varie-t-elle d’une discipline académique à une autre? À travers diverses disciplines, est-ce que certains genres littéraires, comme la fiction, sont-ils privilégiés?. Cet article se penche sur l’organisation d’ethnographies écrites par des anthropologues, des sociologues et autres académiciens à travers un inventaire de quinze ouvrages d’ethnographies de la science. Si certains ouvrages font une référence explicite au « virage littéraire » en anthropologie, la fiction ne semble toutefois pas être privilégiée dans ce type d’ethnographie. Si quelque chose est privilégié, c’est surtout la « signature » de l’anthropologie sociale : le terrain. Le déploiement des ethnographies de la science reflètent souvent la façon dont les histoires ont été recueillies/tissées sur le terrain. Ainsi, des histoires peuvent être structurées à travers des formes narratives rencontrées sur le terrain. Enfin, s’il existait un « virage » dans les ethnographies de cette sous-discipline, il semblerait qu’il soit plus fractal que littéraire.

Retour au sommaire | Texte en PDF