L’insécurité au nom de la sécurité : Note de recherche sur l’impact du Plan Colombie dans la province frontalière de Sucumbíos, Équateur

Sophie Lemoyne-Dessaint

Résumé

L’auteur illustre le cercle vicieux où la peur justifie la sécurité, et où la sécurité alimente la peur. Elle prend le cas de Sucumbíos, une province équatorienne à la frontière de la Colombie. Son hypothèse est que le discours alarmiste entourant la situation colombienne a justifié l’implantation de mesures de sécurité qui ont pour effet de créer un climat d’incertitude dans la zone frontalière équatorienne, déjà aux prises avec une instabilité politique et économique. Ainsi, cette région est devenue problématique et devient à la fois le théâtre de mesures de sécurité et d’interventions humanitaires.

Retour au sommaire | Texte en PDF