La disparition annoncée des sites anciens de l’île Saint-Laurent, Alaska

Yannick Meunier

Résumé

Les Yupiget de l’île Saint-Laurent, en Alaska, ont fait l’objet d’intenses critiques de la part des archéologues dans les années 1990. Ces derniers leur reprochaient, à tort ou à raison, d’exploiter leur patrimoine ancestral à des fins commerciales. Le vocabulaire, pour décrire la scène, était parfois d’une rare violence (« destruction », « terrain bombardé ») et donnait l’impression d’une fin de monde. Qu’en est-il du discours archéologique avant et après cet épisode? La littérature scientifique, qui couvre près de quatre-vingts années de fouille, permet de suivre les changements de perception sur une pratique autochtone controversée.

Retour au sommaire | Texte en PDF