Re-signification of Political Borders and Criminalization of Migrants in the MERCOSUR: Do Argentinian Anthropologists Have Anything to Say?

Aranzazu Recalde (Université de Montréal)

Résumé

En analysant l’évolution de l’intérêt anthropologique pour les migrations en Argentine, cet article explore le rôle que cette discipline peut jouer de nos jours ainsi que la mesure dans laquelle des facteurs « non académiques » peuvent influencer nos sujets de recherche. De plus, en montrant comment le MERCOSUR a modifié la signification des frontières politiques en Amérique du Sud, affectant, par conséquent, les droits et les expériences des migrants intrarégionaux, j’espère démontrer que l’anthropologie argentine a fourni et doit continuer à fournir des contributions substantielles aux débats publics et à la planification des politiques concernant les migrations transnationales.

Retour au sommaire | Texte en PDF