L’anthropologie face aux demandes du terrain : deux exemples d’implication dans le milieu médical

Michela Canevascini (Université de Lausanne) et Rose-Anna Foley (Université de Lausanne)

Résumé

Cet article présente les implications particulières de deux expériences de terrain faisant émerger la problématique des apports et de l’utilité de l’anthropologie dans le domaine de la santé. Face aux attentes fortes des interlocuteurs de terrain (demandes d’expertise anthropologique dans le domaine de la prévention du suicide et dans celui de la recherche en soins palliatifs), les chercheuses se sont laissé en partie « détourner » en ne travaillant plus seulement « sur », mais « avec » leurs interlocuteurs. Tout en prenant en compte les risques d’instrumentalisation par le domaine médical, la réflexivité du chercheur face à son implication sur le terrain est considérée comme un outil indispensable pour préserver sa distance critique. Par ailleurs, ces expériences de terrain sont l’occasion de réfléchir à la possibilité de créer des échanges discursifs avec les interlocuteurs du terrain et de favoriser ainsi le changement social depuis l’intérieur.

Retour au sommaire | Texte en PDF